Du PLU au GPU - retour d'expérience du Val d'Ille

Contexte de numérisation des documents d'urbanisme du Val d'Ille :

Depuis fin 2015, le Val d’Ille a pris la compétence urbanisme et est gestionnaire d’un système d'information géographique (SIG) pour ses services et les services des communes. La numérisation des documents d'urbanisme existant est donc devenue une priorité et a été réalisée sur le premier semestre 2016 dans le standard CNIG 2014.
Suite à cette numérisation, la donnée géographique relative aux documents d’urbanisme a été agrégée à l’échelle intercommunale dans une base de données spatiale (PostGIS) puis mise à disposition des agents communaux et intercommunaux via un web-SIG (Netagis maps).
Dans la réflexion sur la mise en place de son SIG, le Val d’Ille a choisi de s'appuyer sur la plateforme GéoBretagne comme point unique de publication des données géographiques.

 

schema plu gpu
Processus de publication des documents d'urbanisme numérisés

Problématique n° 1 : Sous quelle forme publier les documents d’urbanisme sur GéoBretagne ?

Pour ne pas surcharger la plateforme et pour simplifier le dépôt, l’objectif était de ne pas multiplier le nombre de jeux de données déposés et le nombre de fiches de métadonnées associées.
Après réflexion et échanges avec les administrateurs de GéoBretagne, le Val d’Ille a choisi de publier les données et les métadonnées des 13 couches du standard CNIG 2014 à l'échelle de l'intercommunalité, ainsi qu’une fiche de métadonnées par commune (comme demandé dans le standard).
Cette structuration a permis de passer d’un nombre maximal de 130 jeux de données et 140 fiches de métadonnées (si la publication se faisait à la commune) à 13 jeux de données et 23 fiches de métadonnées. Elle a également pour avantage de permettre un accès différencié aux différentes couches aggrégées au niveau intercommunal tout en gardant un accès à toutes les informations à la commune via la fiche de métadonnées communale.

Lien : métadonnées des documents d'urbanisme du Val d'Ille

 

Problématique n° 2 : Comment alimenter le Géoportail de l'urbanisme ?

Le Géoportail de l’urbanisme (GPu) peut être alimenté par téléchargement d’une archive zip mais aussi par des flux WFS ou ATOM. Les données versées sur GéoBretagne par les partenaires alimentant le flux WFS de ceux-ci, c’est ce mode d’alimentation qui a été privilégié par le Val d’Ille.
Le Géoportail de l’urbanisme est capable de filtrer les couches qui l’intéressent dans un flux et faire une sélection sur les codes insee des communes, le flux Val d’Ille de GéoBretagne n’a donc pas eu à être modifié et la publication des données agrégées ne bloque pas l’alimentation. Ce mode opératoire nécessite juste l’ajout de deux colonnes dans la table doc_urba du standard CNIG 2014 : une avec l’url de la fiche des métadonnées et l’autre avec l’url vers l’archive zip des pièces écrites.
Une fois le flux renseigné comme source d’alimentation du Géoportail de l’urbanisme, il est moissonné quotidiennement et une comparaison est faite entre les dates d’approbations. Si une date d’approbation plus récente est trouvée dans le flux, le Géoportail télécharge les données géographiques et les pièces écrites de la commune concernée et envoie un mail à l’autorité compétente pour validation de la publication de la mise à jour du document.

Lien : les communes du Val d'Ille sur le Géoportail de l'urbanisme

 

Pourquoi ne pas alimenter directement le Géoportail de l’urbanisme ?

  • GéoBretagne comme point d’entrée unique

Le Val d’Ille a fait le choix de GéoBretagne comme point unique de dépôt de ses données géographiques. Cela permet outre une simplification dans l’administration et la gestion des données de pouvoir envoyer les partenaires, bureaux d’études, etc. vers une plateforme unique où sont stockées toutes les données de la collectivité. Cela permet également de gérer les données à l’échelle de l’intercommunalité et de les publier de manière agrégées telles qu’elles sont gérées au quotidien dans le SIG du Val d’Ille.

  • Les services complémentaires de GéoBretagne

GéoBretagne permet également de valoriser la donnée publiée au travers de visualiseurs (simple et thématique). Ainsi les données publiées peuvent être visualisées simplement sur le site de la communauté de communes mais également sur le site de chaque commune du territoire. Outre l’intérêt de la cartographie dynamique, les collectivités disposent ainsi en permanence du dernier document approuvé sans avoir de mise à jour à faire sur leur site internet.
GéoBretagne permet également de personnaliser les apparences des couches publiées. Le Pays d’Aubigné et le Val d’Ille ont travaillé sur la symbolisation des zonages et des prescriptions au format SLD en suivant les propositions émises par le CNIG. Ces SLD sont bien sûr réutilisables par tous et disponibles sur le github de GéoBretagne.

 

Liens :
Visualiseur simple des PLU du Val d’Ille
Visualiseur avancé des PLU du Pays d’Aubigné
Github des styles SLD