Témoignage d'Investir en Finistère

Nouveau volet dans notre série d'entretiens sur la réutilisation des données, Aurore Coppens d’Investir en Finistère témoigne de l’utilisation de GéoBretagne et de son visualiseur dans le cadre de sa démarche « Accès Mer pour des activités de production en Finistère ».

* Qui êtes vous ?

Diplômée d’Audencia-Nantes (Ecole Supérieure de Commerce et de Management), j’ai travaillé pour différentes entreprises à l’étranger et à Paris.

Passionnée par le développement économique, j’ai rejoint Investir en Finistère (IEF) où je suis actuellement responsable projets. IEF est une structure atypique : c’est une association financée par les entreprises leaders du Finistère et les chambres consulaires. Leur volonté en se regroupant est de défendre les intérêts économiques et de favoriser le développement de l’Ouest Breton en agissant dans trois domaines : les infrastructures, la promotion économique et l’accompagnement d’entreprises ou porteurs de projet qui s’installent en pointe Bretagne.
Interface entre mondes public et privé, nous avons une approche pragmatique des problématiques et la capacité à fédérer différents interlocuteurs à l’échelon finistérien.

En 2016, nous avons fait le constat avec certains partenaires de la difficulté à répondre aux besoins d’entreprises en recherche de foncier ou bâti à terre équipé de pompage eau de mer et/ou des concessions en mer pour leur production aquacole ou biotechnologique. Sans un espace physique pour établir des activités de production, il n’y a pas de développement aquacole…

Nous avons donc proposé de fédérer une démarche « Accès Mer pour des activités de production » en Finistère pour trouver des solutions.

* Quel est votre parcours ou expériences ayant mené à traiter la carte ?

Le littoral est un espace complexe et convoité, il est indispensable pour installer des activités de faire de la planification spatiale. Le B.a.-Ba pour implanter une production est de respecter les contraintes urbanistiques et réglementaires. Nous avons constaté avec nos partenaires (consulaires, EPCI, fédérations professionnelles), l’absence d’un outil unique et partagé permettant l’identification des espaces existants en Finistère.

Un état des lieux des espaces existants a été réalisé puis étendu à l’identification des espaces potentiels. Ce travail a été délégué à un groupement d’études, piloté par la Société d'Aménagement du Finistère (SAFI) avec l’Agence d'urbanisme Brest Bretagne (ADEUPa), Idée Aquaculture et Hydratec. La démarche ouverte et inclusive a associé 40 partenaires via un comité de pilotage et des réunions collectives pour s’assurer de l’adéquation de l’outil avec le besoin des utilisateurs.

L’élaboration d’une base de données localisées et donc d’un atlas cartographique est apparue comme la réponse la plus pertinente aux besoins de planification. L’atlas permet aujourd’hui d’avoir un audit clair et précis de l’existant et notamment des espaces disponibles ainsi qu’une vision stratégique des possibilités de développement à moyen et long terme via les sites potentiels d’implantation (partie non publique).

 

schéma information géographique

* Quels sont vos usages de la donnée cartographique ?

Nous avons utilisé les services de GéoBretagne à différentes étapes de la démarche :

  • en amont pour élaborer la base de donnée et l’atlas, nous avons intégré des données de GéoBretagne (exemple : le cadastre conchylicole, les documents d’urbanisme, …) ;
  • une fois les atlas édités, les données des sites existants à terre ou en mer ont été déposés et décrites à l’aide d’une fiche de métadonnée. C’est une solution très simple et pratique pour offrir des services de consultation aux différents utilisateurs : bien sûr les chargés d’urbanisme mais aussi les cabinets privés qui les accompagnent, les professionnels (aquaculteurs), les scientifiques… ;
  • enfin, nous souhaitions disposer d’un outil de visualisation simple et efficace pour un public non expert (entreprises/porteurs de projet). Dans un 1er temps, une solution privée et non « bretonne » avait été envisagée puis la région Bretagne (qui faisait partie de notre comité de pilotage) nous a proposé le visualiseur thématique. La solution remplissait tous nos critères : simple, efficace, gratuite, régionale. Elle nous a permis d’offrir un outil pour des personnes non initiées aux cartographies. Un de nos partenaires, Quimper Cornouaille Développement, a réalisé la mise en œuvre.
visualiseur acces mer

 

* Quelles suites sont envisagées ? 

 

Concernant la démarche accès mer, nous allons continuer à utiliser le portail pour la mise à disposition et l’actualisation des données et bien sûr le visualiseur thématique accessible via notre site et hébergé par GéoBretagne.

Pour Investir en Finistère, j’ai identifié d’autres utilisations possibles. L’intérêt pour nous est le mode collaboratif et la facilité d’accès.

Nous envisageons d’ores et déjà de réutiliser l’outil pour disposer d’une visualisation des espaces de corworking sur le Finistère.

Pour aller plus loin, le site d'Investir en Finistère